Nouvelle Recherche :
Nous vous suggérons :

Produits et services

Les articles

Offres

L’émergence timide du paiement sans contact

paiement sans contact

Vous avez peut-être été surpris au moins une fois déjà en voyant votre commerçant se saisir de votre carte bleue, la passer au dessus de son terminal de paiement, et vous la rendre, sans autre manipulation et sans que vous ayez à faire quoi que ce soit pour finaliser votre règlement.

Si c’est le cas, vous avez assisté à un « paiement sans contact ». Il s’agit d’une des nombreuses applications d’une technologie en pleine expansion : le « Near Field Communication » (NFC). Le NFC appartient lui-même à la famille plus vaste encore des technologies à radio-identification (RFID). Seules cartes et les terminaux compatibles NFC permettent de payer sans contact.

Pas besoin d’insérer la carte, pas besoin de composer le code secret… le paiement sans contact est avant tout rapide, pratique et facile. C’est sans doute aussi la raison pour laquelle il est limité aux montants inférieurs à 20 euros. En revanche, aucune limite inférieure ne lui est imposée. 

 

 

Le paiement sans contact… et sans carte bleue

La carte bleue n’est pas le seul instrument possible pour un paiement sans contact. Il est aussi possible de se servir d’un smartphone et d’une carte sim compatibles NFC. Le mode opératoire reste exactement le même : passer le smartphone devant le terminal de paiement… et c’est tout !

 

 

Un succès encore limité

Au premier trimestre 2013, 60 000 commerçants étaient « NFC Ready ». On en attend plus du double à la fin de l’année, du coté des promoteurs du paiement sans contact. Une estimation optimiste ? Sans doute, car commerçants et consommateurs semblent encore assez frileux. Pour des raisons de sécurité principalement.

Les données transmises lors d’un paiement sans contact ne sont pas cryptées. A partir de là, un minimum de matériel et des connaissances raisonnables en informatique pourraient théoriquement permettre de prendre connaissance du code de la carte, de sa date d’expiration, etc.

Cette faille sécuritaire handicape encore le paiement sans contact dans son développement. Mais il y a fort à parier que cette phase ne durera pas et que la technologie accédera petit à petit à un niveau de sécurité dont personne ne doutera plus, à l’instar du billet de banque et du paiement en ligne.

 

 

Des situations contrastées en Europe

Le paiement sans contact connait aussi des débuts aux ralentis dans la plupart des pays européens, mais pas tous.

En Slovaquie, la technologie a été adoptée immédiatement. 60 % des cartes de crédit sont compatibles NFC et le nombre de transactions sans contact a été multiplié par 5 en un an !

 

Commencez votre demande de devis en Caisse Enregistreuse
Donnez votre avis sur cette actualité