Nouvelle Recherche :
Nous vous suggérons :

Produits et services

Les articles

Offres

Géolocalisation de véhicule : quel type de système ?

Si les boitiers GPS sont les systèmes de géolocalisation de véhicule les plus fréquents, il existe également d’autres types de matériels : boitiers GSM/GPRS, balises RFID, traceurs ou encore applications destinées aux smartphones.

 géolocalisation véhicule

Pour géolocaliser un véhicule sur une carte, plusieurs éléments sont indispensables à votre système de suivi :

Un boitier / émetteur contenu dans le véhicule à localiser

  • Un réseau (satellites, antennes de téléphonie mobile, wifi ou RFID) permettant de localiser le boitier et de déterminer ses coordonnées géographiques
  • Une plateforme de réception des données avec logiciel de cartographie pour visualiser la position de l’objet sur une carte.

 

Le GPS, base de la géolocalisation des véhicules professionnels

Initialement créé par le Département de la Défense des Etats-Unis, le GPS (Global Positioning System), que l’on peut traduire par « système mondial de localisation », est un système de guidage par satellite. Depuis le milieu des années 90, son utilisation a été ouverte à des applications civiles partout dans le monde et est à la base de la géolocalisation des véhicules professionnels. Dès lors qu’un véhicule, quelle que soit sa nature, est équipé d’un récepteur GPS, sa localisation sur le globe est possible à tout moment :

  • En temps réel : la position est calculée en permanence et en direct, afin de suivre à tout moment les déplacements du véhicule. On parle d’un système de tracking : c’est l’option la plus utilisée.
  • En différé : le boitier GPS enregistre toutes les données de géolocalisation, qui sont récupérées à posteriori pour être analysées.
  • Sur demande : en cas de vol, par exemple, il est possible d’activer la géolocalisation du véhicule.

 

Le boitier GPS, le système de géolocalisation le plus répandu

Cet émetteur de petite taille permet de géolocaliser le véhicule dans lequel il est embarqué, avec une précision de 10 à 15 mètres. Equipé d’une puce électronique, le boitier GPS capte les signaux émis par un réseau de satellites lui permettant de calculer sa position géographique exacte.

Il existe deux types de boitiers GPS :

  • Le boitier GPS avec écran : placé sur le tableau de bord, il est couplé avec un logiciel de cartographie permettant d’afficher la position du véhicule sur un plan. Il est utilisé le plus souvent comme une solution d’aide à la navigation.
  • Le boitier GPS sans écran : essentiellement utilisé pour assurer le tracking du véhicule, il est facilement dissimulable (sous un siège, par exemple), limitant ainsi le risque de vol. Il peut toutefois également servir d’aide à la navigation s’il est équipé d’une commande vocale.

Les boitiers GPS fonctionnent à l’aide d’une batterie (rechargeable ou à piles). Certains modèles peuvent être branchés sur l’allume-cigare. En raison de la forte consommation en énergie de ces systèmes de géolocalisation, il est important de faire attention au mode d’alimentation choisi.

Dans le cadre d’un abonnement à une solution de géolocalisation professionnelle, le prix de la location du boîtier GPS ou du traceur est inclus dans le tarif mensuel. Ce dernier va en général de 40 à 100 € ht par mois et par véhicule équipé.

 

Les boitiers GSM/GPRS

Contrairement au boitier GPS, le boitier GSM/GPRS ne se sert pas des signaux satellites pour se géolocaliser : il utilise les antennes GSM. La géolocalisation de votre véhicule avec un boitier GSM/GPRS est donc comparable à une solution de téléphonie mobile.

Le boitier GSM/GPRS est équipé :

  • D’un modem, qui permet notamment de transmettre la voix et de faciliter les communications avec le véhicule équipé.
  • D’une carte SIM, couplée avec un forfait adapté, souscrit chez un opérateur.

Ce système de géolocalisation est très économique mais impose au véhicule d’être impérativement dans une zone couverte par le réseau mobile. Il n’est donc pas adapté pour des déplacements dans des zones très montagneuses ou certaines régions rurales mal couvertes.

Attention : en cas de déplacement à l’étranger, le boitier GSM/GPRS passe en itinérance (ou roaming), entrainant, comme pour un téléphone portable, un surcoût parfois important.

 

Autres systèmes de traçage

A côté des systèmes de guidage ou de géolocalisation en temps réel, il existe des solutions permettant simplement de géolocaliser un véhicule sur demande :

  • La balise RFID : ce petit boitier (qui fait parfois à peine la taille d’une carte de crédit), contient une radio étiquette (ou « tag RFID »). Son utilisation est conseillée dans des zones hostiles (murs épais en béton, métal, proximité de l’eau…) mais peu étendues.
  • Le traceur : ce petit boitier permet de localiser un véhicule à tout moment, sur demande. Il est essentiellement utilisé comme moyen de prévention contre le vol. Certains modèles, très perfectionnés, sont couplés avec des systèmes d’alerte : envoi d’un SMS en cas de démarrage de véhicule ou de choc, possibilité de couper le moteur à distance…

 

Localisation par smartphones ?

Depuis le lancement de l’Iphone en 2007, les smartphones ne cessent de gagner du terrain, chez les particuliers comme chez les professionnels.

Désormais, les entreprises qui souhaitent mettre en place une solution de géolocalisation ont le choix. Elles peuvent équiper leurs flottes de véhicules professionnels de boitiers GPS embarqués ou bien utiliser une application de géolocalisation sur les smartphones des conducteurs.

Evidemment, si les salariés de l’entreprise ne sont pas motorisés, la question ne se pose pas : la géolocalisation par smartphone est la plus adaptée. En revanche, dans le cas d’une entreprise gérant une flotte de véhicules professionnels, les fonctionnalités offertes par le smartphone sont plus limitées :

  • Le smartphone géolocalise le conducteur et non le véhicule : en cas d’oubli, de perte ou de vol du smartphone, le véhicule n’est plus localisable.
  • Le véhicule n’est pas localisable en permanence mais seulement lorsque le conducteur est à son bord : impossible de localiser le véhicule en cas de vol !
  • La batterie et l’autonomie sont limitées.
  • Les coûts sont plus importants (communication, Internet…).
  • Il n’est pas possible de récupérer des données liées au moteur ou à la conduite.
  • De nombreux salariés utilisent leur téléphone professionnel pour un usage personnel : la question du respect de la vie privée peut donc se poser.

 

 

Commencez votre demande de devis en Géolocalisation de véhicules
  • Réponse de Greta Parent
    oct. 30, 2015

    On vient de voler ma voiture cette nuit, comment je peux la localiser ?

    Commentez cette réponse
    • Réponse de Emannuel Alain
      nov. 3, 2015

      Bonjour,

      Si votre véhicule n'est pas équipé d'un traceur, il ne vous est pas possible de le localiser. Vous devez porter plainte et attendre que la police retrouve votre véhicule.

      Cordialement.

      Commentez cette réponse