Nouvelle Recherche :
Nous vous suggérons :

Produits et services

Les articles

Offres

Assurance : la couverture des dirigeants TNS et des TPE encore trop faible

Si les dirigeants TNS et les TPE ont tendance à bien assurer de la couverture de leurs locaux, de leurs biens et de leur responsabilité civile, ils sont encore beaucoup à négliger leur protection sociale qu’il s’agisse de la santé, de la prévoyance ou de l’épargne retraite.

Assurance : les TNS et les TPE sous-équipés

Une protection sociale mise de côté au profit des assurances obligatoires 

Si le marché de l’assurance de personnes pour TNS et TPE est en progression (+ 7% depuis 2005), les travailleurs indépendants et les très petites entreprises restent sous-équipés : 30 % d’entre eux seulement bénéficient d’une mutuelle santé (contre 90 % des grandes entreprises), 28 % d’une prévoyance et 14 % d’un plan d’épargne salariale (chiffres Deloitte).

Par ailleurs, selon la FFSA (Fédération Française des Sociétés d’Assurance), les cotisations des contrats de multirisque artisans, commerçants et prestataires de services ainsi que celles des contrats de dommages de biens professionnels ont augmenté de près de 4 % en 2012. Cette augmentation pourrait expliquer la faible couverture des TNS/TPE en matière de santé, prévoyance et épargne : en période de crise, il faut faire des choix.

Les prestations versées en cas de sinistres sont à la hausse, notamment dans le domaine de la prévoyance. Les assureurs  constatent un allongement de la durée d’indemnisation en cas d’arrêt de travail. Une donnée confirmée par la FFSA qui parle d’une augmentation de 10 % en ce qui concerne la prévoyance des travailleurs non salariés  (TNS).

 

Le cas particulier de l’assurance agricole

Les cotisations de dommages des biens agricoles ont augmentées de + 1 % (chiffres Deloitte) et le ratio combiné (coût des sinistres et frais de gestion / primes encaissées) est plutôt intéressant pour les assureurs. De leur côté, les assurés sont plutôt fidèles à leur prestataire et ne cherchent pas à en changer tant qu’ils sont satisfaits.

Pour en savoir plus : L’assurance des agriculteurs

 

Maitrise de la sinistralité : les TNS/TPE pourraient avoir de plus en plus de mal à s’assurer

Est-ce la hausse du montant des prestations versées qui fait peur aux assureurs ? Ceux-ci tendent de plus en plus à sélectionner les risques couverts. Résultat : il devient compliqué pour certains professionnels de s’assurer. Parfumeurs et bijoutiers par exemple, rencontreraient des difficultés à souscrire des garanties contre le vol et seraient par conséquent contraints de prendre des mesures de prévention coûteuses pour pouvoir bénéficier d’une couverture multirisque.

 

Commencez votre demande de devis en Assurance multirisque
Donnez votre avis sur cette actualité